Embouteillages et autosolisme
”Autosolisme” : connaissez-vous l’expression ?

Ce néologisme semble désigner une maladie… Et c’est un peu ça : l’autosolisme, c’est le fait de se déplacer seul en voiture. Une habitude qui nuit gravement à la santé, à l’environnement, au pouvoir d’achat, au lien social…

Sur le seul front climatique et de l’émission de gaz à effet de serre (GES), l’autosolisme est une maladie grave : 

  • En France, le transport est l’activité qui contribue le plus au réchauffement climatique. Les transports contribuent à près d’un tiers (31%) de nos émissions de gaz à effet de serre (GES)… 
  • Dans notre pays, les transports routiers représentent la quasi-totalité (94 %) des émissions de GES…
  • Les véhicules particuliers sont responsables de plus de la moitié (54%) de ces émissions.

Le réchauffement climatique a frappé fort les esprits et même meurtri de nombreux Français dans leur chair avec les incendies et canicules de cet été ; et la sobriété doit devenir une norme pour tous, avec la crise énergétique et l’hiver qui approche. Dans ce contexte, les résultats de l’édition 2022 du Baromètre de l’autosolisme font froid dans le dos : les Français sont “de plus en plus seuls dans leur voiture”.

Voici quelques-uns des chiffres les plus marquants, commentés par Vinci Autoroutes, auteur du Baromètre :

  • “Le taux d’autosolisme augmente en 2022 et ce phénomène se constate dans toute la France. Sur un million de véhicules analysés, seuls 14,8% contenaient plus d’une personne
  • En moyenne, plus de 8 conducteurs sur 10 sont seuls au volant, avec un pic moyen d’autosolisme de 89% enregistré à 8h. (…) C’est au moment où il est le plus pénalisant, à savoir aux heures de pointe, que l’autosolisme est le plus pratiqué !  
  • Cette tendance à la hausse appelle une véritable prise de conscience et l’instauration de mesures d’encouragement et d’incitation au covoiturage.”

La seule bonne nouvelle, c’est que parmi les onze agglomérations étudiées, deux progressent. Dont Lyon où Ecov (l’opérateur de mobilité qui se cache derrière Covoit’ici 🥷😉) a conçu et opère des lignes de covoiturage (Lane), gratuites et sans réservation, pour les trajets du quotidien. Si seulement ça pouvait être partout…

Vers la mobilité heureuse !

« Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. »

Martin Luther King

Ce Baromètre de l’autosolisme a été publié à l’occasion de la Semaine de la Mobilité, qui vient de s’achever. L’objectif de cet évènement : “inciter les citoyens et les collectivités à opter pour des modes de déplacement plus respectueux de l’environnement : transports publics, covoiturage, autopartage, vélo…”

Particuliers, collectivités, établissements publics, entreprises, associations, tout le monde a été invité à “soumettre et partager des initiatives de mobilité durable.” Dans toute l’Europe, les idées, actions et autres publications “engageantes” sur les réseaux sociaux, ont fleuri. Et “en France on n’a pas de pétrole mais on a des idées” : les Français ont (largement) fait leur part et se sont mobilisés. Les initiatives, pleines de créativité ou en toute simplicité, ont fourmillé.

Les communautés de nos réseaux de lignes de covoiturage du quotidien à travers la France n’ont pas manqué à l’appel. Car en France, on a des idées…et des sièges libres dans nos voitures ! Alors, nos usagers et nos “développeurs de communauté” ont déployé beaucoup d’énergie pour réaliser notre rêve partagé : faire de la voiture un transport collectif.

Caméra embarquée chez les Rennais

🎥 Dans la communauté des Covoitureurs star’t (service opéré dans la métropole rennaise avec Keolis Rennes et Rennes métropole), Nicolas a revêtu des habits d’influenceur. Parce qu’il estime que prendre du recul et réfléchir à de nouvelles manières de se déplacer quotidiennement est un grand défi et tellement essentiel, il a raconté l’un de ses trajets en vidéo, à l’occasion de la Semaine de la Mobilité.

De son chemin vers l’arrêt de covoiturage – où il n’a attendu que 4 minutes pour embarquer dans une voiture – à son arrivée à destination, il montre combien le covoiturage du quotidien est un jeu d’enfant. Merci Nicolas !

En Provence Verte et sur la Plaine de l’Ain, dès l’aube, on partage. Partout.

Au sein de la communauté “Provence Verte” (dans le Var), Emeline a décidé de ne plus seulement recevoir, mais aussi de donner : elle a fêté son premier passager cette semaine ! Joie et fierté à la clé 🎉😎

🐓 Toujours en Provence, notre développeuse de communauté Amélie est tombée de son lit pour se poster à un arrêt de covoiturage dès 7h du matin, afin d’évaluer la proportion de voitures prêtes à l’emmener. Résultat concluant : 1/10 ! Rendez-vous compte : à 7 heures du matin, une voiture sur dix s’arrête pour conduire Amélie au boulot. Chapeau les Provençaux !

Sur la Plaine de l’Ain, la Semaine de la Mobilité d’Elodie, notre développeuse de communauté sur ce territoire, a pris des allures de marathon. En ligne de mire : souder et développer la communauté, pour toujours plus de partage.

💪 C’est peut-être un détail pour vous mais pour nous, et la planète, et les citoyens, ça veut dire beaucoup : Elodie a rempli une belle mission de service public, en informant les habitants de ce dispositif dont ils peuvent bénéficier – gratuitement. Une découverte pour certains, qui se sont enthousiasmés pour cet élan de solidarité. Les petits ruisseaux font de grandes rivières…

Merci Elodie, ça valait le coup de se démultiplier !

“Ne restez pas isolés, profitez de votre retraite !”

Saviez-vous que, au sein de nos communautés, des seniors ont (re)trouvé toute leur liberté de se déplacer grâce au covoiturage du quotidien ? En Provence Verte, par exemple, Josette vit sa retraite avec joie grâce à ça ! Elle a inventé un slogan pour inciter ses amis, et autres personnes retraitées, à franchir le pas :

“Ne restez pas isolés, profitez de votre retraite, voyagez ! Déplacez-vous avec Covoit’ici.”

Josette

D’ailleurs, l’admirable Croix Rouge française a dédié sa Semaine de la Mobilité à de la sensibilisation en faveur de nos aînés. Antoine, bénévole : “le transport solidaire, c’est indispensable pour des personnes âgées qui ont beaucoup de mal à se déplacer”.

Pour revenir au slogan de Josette (« Ne restez pas isolés, profitez de votre retraite ! »), on doit vous faire une confidence : elle l’a imaginé, avec d’autres de nos ambassadeurs en Provence Verte et dans la Plaine de l’Ain, en vue d’une campagne de communication destinée à ouvrir les esprits. Ecologie, économies, accès à l’emploi, liberté, rencontres… Vous n’imaginez pas tout ce que le covoiturage du quotidien peut faire pour vous !

Qu’est-ce qui donnerait le plus envie aux gens de passer le cap ? Les communautés, comme toute personne intéressée, pouvaient voter pour leurs slogans préférés, en vue de la nouvelle campagne de communication qui sera déployée sur les territoires concernés. Objectif : sensibiliser leurs populations à cette mobilité partagée, écologique et économique, que représente le covoiturage du quotidien…

Qui a gagné, le travail sympa ou l’aventure humaine ? Verdict au prochain épisode… En attendant, passez le mot, embarquez vos amis !