L’augmentation du prix du carburant ne date pas d’hier : depuis 2018 on peut noter une réelle augmentation du prix des carburants. Avec l’augmentation de la taxe  sur la pollution et les produits nocifs le 1 janvier 2018, le prix du carburant s’est littéralement envolé. Mais c’est depuis octobre 2021 que le carburant, et surtout le gazole, a atteint un nouveau sommet. Les derniers moits, on note une augmentation d’environ 2 centimes par semaine et cela s’explique notamment par une offre qui ne parvient pas à suivre la hausse de la demande à l’échelle mondiale, et une parité euro-dollar qui ne joue par en notre faveur…

Et cela ne va pas s’arranger et car le carburant, issu du pétrole, existe en quantité limitée. Le prix du baril brut (Brent) est monté à près de 130 $ début mars 2022 ! De plus, le contexte sanitaire actuel n’est toujours pas stable et il pourra également avoir un impact défavorable sur le prix des carburants à la pompe. Enfin, la guerre en Ukraine ne va pas arranger pas les choses car plus d’un quart du pétrole consommé en Europe vient actuellement de la Russie.

Cependant, il existe des alternatives pour limiter les frais. Le covoiturage, pour commencer ! Par exemple, Covoit’ici qui vous permet de faire de belles économies. Avant même que le prix du carburant n’augmente, Covoit’ici proposait déjà une solution pour compenser l’importance des frais auto. Ces lignes de covoiturage sans réservation permettent aux habitants des territoires peu ou pas desservis par les transports en communs de trouver une alternative pour se déplacer – pour aller au travail par exemple.

`Et c’est une solution efficace pour réduire la pollution puisque plus il y a de covoiturage… et moins il y a de voitures sur la route et donc moins de pollution mais également moins d’embouteillages. Enfin, c’est une solution face à l’isolement puisque Covoit’ici facilite le covoiturage entre personnes afin qu’elles puissent s’entraider, faire des déplacements à plusieurs, et de nouvelles rencontres. Le tout grâce à une application gratuite et simple à utiliser.

Carburant moins cher : où et comment ?

Le carburant est de plus en plus cher mais il est possible d’en trouver moins cher que la normale, et même parfois à prix coûtant. Pour trouver du carburant à bas prix plusieurs solutions s’offrent à vous. Il y a tout d’abord des sites internet , notamment celui mis en place par l’Etat français : “www.prix-carburants.gouv.fr”. 

Le principe est simple : il vous permet de trouver la station qui vend le carburant le moins cher, en fonction de critères de sélection. 

Une fois sur le site sur votre gauche sélectionnez les différents critères et la liste des différentes stations apparaît.

Vous avez même accès à une carte afin de mieux visualiser leur proximité et leur accessibilité. Exemple :

D’autres sites sont très populaires sur le sujet, comme “zagaz.com” ou encore “carbeo.com”. 

Il existe également des applications telles que “Gasoil Now” (sur Android et IOS) ou “Essence&Co” (sur Android et IOS) qui sont simples d’utilisation et pratiques. 

Une autre solution consiste à se renseigner sur les différents distributeurs de carburant. Ces derniers font parfois des gestes commerciaux lors d’opération promotionnelles ciblées sur le carburant, qui reste un produit d’appel privilégié pour la grande distribution. Par exemple, Carrefour a récemment mis en place une remise de 5€ pour chaque plein, ou encore E.Leclerc qui a pu vendre son carburant à prix coûtant pendant une courte période en octobre 2021…

Eco-conduite : les bons gestes pour moins consommer

Il existe beaucoup de pratiques à adopter pour économiser son carburant. Nous vous proposons ici les 10 gestes clés pour avoir une conduite la plus économe possible :

  • Rouler moins vite

Il y a de nombreux avantages à rouler moins vite :  rouler 10 km/h moins vite permet d’économiser en moyenne 1L en moins sur 100 km de trajet. Rouler moins vite permet de freiner plus facilement et d’économiser du carburant.

Passer les vitesses dès que possible

Passer la vitesse supérieure le plus rapidement possible est souvent conseillé pour une conduite plus économe. Rouler en sur-régime consomme plus qu’à une allure normale, tout comme rouler en sous-régime. C’est pourquoi il est souvent conseillé aux véhicules fonctionnant au diesel de passer la vitesse supérieure autour des 2000 tours/minute maximum tandis que pour les véhicules fonctionnant à l’essence il est conseillé de la passer à environ 2500 tours/minute (voire moins pour les moteurs suralimentés par turbo).

  • Couper le moteur à l’arrêt 

Couper son moteur pour tout arrêt de plus d’une minute, à un long feu rouge par exemple, vous permettra de couper l’arrivée de carburant jusqu’au moteur et donc d’économiser du carburant. Attention toutefois, ne coupez pas systématiquement votre moteur au moindre arrêt : le démarreur de votre voiture n’est pas conçu pour ça, sauf si elles est équipées d’un système stop & start.

  • Utiliser le frein moteur au maximum.

Il est fortement conseillé d’utiliser le frein moteur. Le moteur va couper l’alimentation en carburant lors de l’utilisation du frein moteur, chose qui ne sera pas faite si l’on utilise le point mort car le moteur va maintenir l’arrivée du carburant pour pouvoir continuer à tourner, et ce même au ralenti.

  • Utiliser la climatisation le moins possible

Le compresseur de climatisation est entraîné par une courroie qui fonctionne grâce au moteur, et entraîne donc une résistance supplémentaire. En fonction du réglage de la climatisation et de la différence de température avec l’extérieur, la climatisation peut plus ou moins influencer la consommation de carburant : la différence de consommation peut aller jusqu’à 1 litre sur 100 km de trajet.

  • Utiliser le régulateur de vitesse

Le régulateur de vitesse permet de garder une vitesse constante autant que possible et évite donc les légères accélérations et donc de consommer plus de carburant qu’il ne faut.

  • Alléger le véhicule le plus possible

Plus votre véhicule sera lourd, plus il aura tendance à surconsommer afin de compenser l’écart par rapport à quand il est léger. Vider son coffre est une bonne option pour pallier ce problème. Evitez par ailleurs d’utiliser des barres transversales, une galerie ou un coffre de toit sauf réelle nécessité.

  • Entretenir son véhicule (et vérifier souvent les niveaux)

L’entretien de son véhicule est très important pour consommer le moins de carburant possible. Rien que le filtre à air peut augmenter la consommation de 3%, vérifier vos niveaux est important et utiliser des fluides adaptés l’est tout autant.

  • Bien régler la pression de ses pneus

Les pneus se dégonflent naturellement, sous gonflés ils ont tendance à accroître la consommation de carburant : pour un déficit de 0,5 bar la consommation de carburant augmente d’environ 2%.

  • Anticiper au maximum

Plus vous anticipez l’environnement qui vous entoure, plus votre conduite sera adaptée à chaque situation et moins vous consommerez. Cela évitera notamment les accélérations brusques et donc les freinages brusques.

Nous savons que chacun de ses gestes appliqués seuls ne représente pas une grosse économie de carburant, mais les appliquer tous en même temps permet d’avoir un réel impact sur votre consommation.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas consulter cet article publié sur Super Patelin.

Réduisez vos dépenses grâce au covoiturage

Le covoiturage est basé sur un principe simple : voyager à plusieurs dans la même voiture tout en partageant les frais !

Avec Covoitici, sur la plupart de nos lignes de covoiturage sans réservation, les conducteurs sont indemnisés pour la mise à disposition des sièges libres et ils sont récompensés pour chaque passager pris en charge. Et pour les passagers, les trajets sont gratuits (sur la majorité de nos lignes). Utiliser Covoit’ici vous permettra de réduire vos frais de déplacement mais aussi d’aider les autres usagers à faire de même !

Une ligne de covoiturage, c’est quoi ?

Une ligne de covoiturage c’est de la fiabilité et un transport pratique, comme pour les transports publics. L’objectif est de pouvoir aider les personnes qui se trouvent dans des zones peu ou mal desservies par les transports en communs, en leur proposant une solution sans réservation.

Le covoiturage en tant que conducteur

Avec Covoit’ici vous pouvez vous déplacer en tant que conducteur et ce de façon très simple :

  1. J’indique mon trajet dans l’application ou via SMS.
  2. Je suis notifié de la présence d’un passager à un arrêt lorsque je suis à proximité.
  3. Je récupère le passager et je lui donne mon code d’identification.
  4. Je le dépose à un arrêt Covoit’ici et je reçois la somme prévue le cas échéant, en fonction de la ligne empruntée.

Le covoiturage en tant que passager

Vous pouvez également vous déplacer en covoiturage en tant que passager et ce gratuitement (sur la plupart des lignes Covoit’ici) !
Voici comment faire :

  1. Je me rends à un arrêt Covoit’ici pour faire ma demande de trajet sur l’application ou par SMS (en fonction de la zone où je me situe). 
  2. Le conducteur me prend en charge et me dépose à l’arrêt demandé. Et c’est tout !

Et pour vous inciter à laisser votre voiture au garage et faciliter les déplacements dans votre territoire, Covoit’ici vous donne un coup de pouce en proposant de covoiturer gratuitement (sur la plupart de nos lignes), ou pour un coût modique.

Laissez votre voiture au garage !

A l’heure actuelle, la meilleure solution reste de ne pas utiliser sa voiture. Transports en commun, vélo ou marche sont d’excellentes alternatives à privilégier lorsque cela reste possible, notamment pour les trajets courts du quotidien. Nous savons très bien que ce n’est pas toujours facile de se déplacer sans voiture, nous vous proposons donc de tenter le covoiturage en tant que passager avec Covoit’ici

Alternative : une voiture moins gourmande

Vous envisagez de changer de voiture ? Quelques critères sont à prendre en compte comme la vignette Crit’Air 1 pour une voiture moins polluante, un modèle léger idéalement hybride, ou même électrique pour réduire vos dépenses énergétiques. Les aides accordées sont aussi à prendre en compte tel que le bonus écologique qui peut aller jusqu’à 6000€, notamment pour compenser un prix d’acquisition plus élevé que pour un modèle thermique, même si ces modèles sont désormais bien présents sur le marché de l’occasion. Vous trouverez plus d’informations à propos de votre éligibilité sur le site Je change ma voiture.

Nous espérons que ces conseils vous seront utiles, et nous avons hâte de vous voir prochainement covoiturer sur une ligne Covoit’ici 😃

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *